04 Argentine, Notre tour du monde

Jour 113 – Trajet vers El Chalten

07/12/2019

Attention, spoil ! Ce récit ne sera pas captivant…^^

Le départ

Ce matin-là, on s’est levé tôt car le bus partait à l’aube. Les rues étaient désertes mais on a réussi à trouver un taxi. Quand on est arrivé sur place, on a réalisé qu’on n’avait plus du tout d’eau avec nous. Tout était fermé. Et le trajet en bus durait 24 heures… Oui, on est des boulets, on sait !  ^^

L’eau du robinet des WC n’était pas potable, et on n’avait avec nous aucun contenant nous permettant par la suite d’utiliser notre paille filtrante. La loose…

Juste avant de partir, on a eu de la chance : l’un des petits magasins de la gare routière a ouvert et on a pu acheter de l’eau et des biscuits pour le petit déjeuner.

C’est parti pour 24h de bus !

Et nous voilà à bord du bus, pour un jour complet de trajet ! Le bus était plutôt confortable. Les sièges étaient larges et moelleux. Il y avait un repose-pied de compétition et on avait une belle vue sur le côté. Nous étions à l’étage du bas, et du coup, pour notre plus grand bonheur, nous n’étions pas trop nombreux. A cet étage, il n’y avait qu’une dizaine de places.

Il y avait des écrans de télévision et on a pu regarder des films pendant le trajet. C’était des écrans pour tout le monde donc on n’avait pas le choix du film, mais c’était des films plutôt cool. On a pu en voir trois… avant que le premier recommence ^^ En fait, il y en avait seulement trois et on les a regardés en boucle pendant 24 heures !

Mais ce n’était pas gênant. On a aussi mis nos propres films sur ordinateur et j’ai pas mal écrit nos carnets de voyage. Bien sûr, on a aussi profité du trajet pour se reposer, dormir et contempler le paysage.

el chalten

Le paysage

D’ailleurs, au sujet du paysage, il était vraiment beau et apaisant. Nous avons roulé au milieu de vastes espaces colorés. Le ciel était bleu et il n’y avait aucun nuage. Sur la majeure partie du trajet, on était au milieu du bush, donc la végétation était assez basse. Il y avait partout des espèces de petites touffes vertes et jaunes.

el chalten

Le bus a longé la chaîne de montagne et ça c’était grandiose. Et pour compléter le tableau, il y avait d’immenses lacs bleu turquoise… On a eu du mal à prendre des photos pendant le trajet mais je pense qu’on n’oubliera jamais le défilement de ces paysages…

La vie dans le bus

Le trajet est passé plus vite qu’on ne l’aurait cru. Pourtant on n’est pas sorti du bus. Ah si ! Benjamin est sorti une fois pour aller acheter à boire. Et d’ailleurs, tout le monde était sorti du bus sauf moi à ce moment-là. Et là, le chauffeur est parti avec le bus (et moi dedans ^^). Et on est allé un peu plus loin pour qu’il fasse le plein. C’était marrant parce que tous les autres voyageurs m’ont dit « au revoir » avec la main quand le bus est parti !

Mais rassurez-vous, on est retourné chercher les autres après.

 Durant toute la journée, il faisait assez chaud dans le bus. On avait même l’impression qu’il y avait le chauffage. Ce n’était pas désagréable, mais on était obligé d’être peu habillé pour supporter. Et par contre, bizarrement, le soir, quand il faisait moins chaud à l’extérieur, à la place du chauffage, on avait la climatisation ! Et là, on était obligé de bien se couvrir.

el chalten

Globalement, le voyage s’est bien passé et on était content d’avoir voyagé de cette manière. En petit point négatif, on a eu une odeur assez atroce à cause des toilettes. Mais nous avons survécu ! On gardera un bon souvenir de cette expérience particulière. Et maintenant, place à notre aventure à El Chalten…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *