01 Canada, Notre tour du monde

Jour 19 – Calgary



06/09/2018

 

Ce matin, c’était grasse mat’ ! Bon… Pas la vraie grasse mat’… On s’est levé à 9h15. Mais quand même, par rapport à nos réveils précédents, entre 6h30 et 7h30 (sans compter les jours où on a un long trajet et pour lesquels on se lève, genre à 4h00 du matin), c’était le bonheur !

 

Qu’est-ce qu’on peut faire  à Calgary ?

On ne s’est pas trop pressé aujourd’hui. On voulait prendre le temps de souffler avant la suite du voyage. Et puis, on ne savait pas vraiment ce qu’il y avait à faire dans cette ville.

On aurait voulu faire du bénévolat dans un centre qui s’occupe d’animaux blessés. Mais il aurait fallu qu’on s’y prenne un peu plus tôt, forcément…

 

On a regardé les différentes activités des alentours. Celle qui sortait du lot était le zoo de Calgary. Mais aller voir des animaux enfermés dans des cages et donner de l’argent à ceux qui les ont enfermés, ce n’est pas notre truc…

On avait entendu parler d’un super musée sur la préhistoire dans lequel il y avait pleins d’ossements de dinosaures. Mais c’était à 2h30 de route, et vu qu’on s’était levé tard, c’était trop compliqué niveau logistique…

 

La nature

Du coup, on a fait comme d’habitude, Benjamin nous a trouvé un parc dans lequel on serait dans la nature ou presque. Il se trouve qu’à Calgary, il y a le parc de ville le plus étendu de tout le Canada : le Nosehill Park.

calgary

On y est allé sans se presser et on s’est simplement promené tranquillement dans les collines. C’était joli, bien que peu ombragé. Il faisait plus chaud que dans les parcs de Banff et Jasper, et le soleil était là donc c’était très agréable.

 

Ce parc a la particularité d’héberger de nombreuses espèces animales en liberté. Effectivement, on a croisé pleins de cerfs, de chevreuils, d’oiseaux et de chipmunks. On a aussi eu la chance de voir un coyote. Il était en train de chasser de petits rongeurs et il sautillait au-dessus des herbes hautes. On aurait dit un jeune chien qui s’amuse.

On avait le vent de face, ce qui était à notre avantage. Il ne nous a ni entendu ni senti. On est monté sur un banc pour mieux le voir et on l’a observé à la jumelle. On l’a suivi discrètement en restant à distance au fur et à mesure qu’il se déplaçait. En fait, on voulait vraiment pouvoir le montrer aux enfants. On avait l’impression d’être des paparazzi en mission. C’était rigolo.

 

La salsa

Après ça, on a réalisé qu’on allait bientôt quitter le Canada et qu’on n’avait pas encore dansé dans ce beau pays. Comme on était tranquille, sans personne, on s’est dit que c’était l’occasion, et on s’est fait une petite salsa. On était en pente, le sol accrochait les chaussures et m’empêchait de tourner correctement, j’avais les cheveux dans les yeux à cause du vent et je n’entendais pas la musique, mais c’était cool quand même ^^ !

 

L’appel du ventre

Après ça, on avait envie d’une petite glace. On a proposé à un voyageur, avec qui on discutait via la plateforme Couchsurfing, de nous rejoindre mais il n’a finalement pas pu. Cette glace, on l’a prise au Dellor Ice Cream. Je cite le nom parce qu’elle était particulière. C’était ce genre de glace que les asiatiques étalent sur une plaque en inox réfrigérée pour en faire une fine couche glacée et ensuite en faire plusieurs petits rouleaux. Avec ces rouleaux, ils font un truc un peu artistique qui ressemble à une fleur.

calgary

Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais on était trop fier de manger notre glace. On l’a même prise en photo, comme de vrais touristes ^^

 

Un peu de travail

La fin de la journée approchant, on a commencé à chercher où on pourrait dormir. On devait être à l’aéroport pour 5h00 du matin donc on n’a même pas envisagé de payer quoi que ce soit. On a localisé un Walmart près de l’aéroport. Ca sera très bien !

Mais avant, ça, on est allé se poser dans un hôtel vers l’aéroport pour avoir un peu de wifi et travailler. Ca nous a permis de nous mettre à peu près à jour dans la mise à disposition de nos photos et vidéos pour les enfants, et dans les documents qu’on devait envoyer aux maîtresses et au maîtres pour les loulous.

Ce qui était top, c’est qu’on avait le restaurant à disposition, et surtout… vous l’aurez deviné… les toilettes ! On sous-estime l’importance d’avoir accès aux latrines tant qu’on n’y est pas confronté lol

 

The end

On est resté manger au restaurant de l’hôtel : deux burgers végétariens et des frites. Assez copieux pour nous caler jusqu’au lendemain bien qu’il soit encore tôt. Et zou ! Direction notre hôtel préféré : le parking du Walmart. C’est sur ce parking qu’on a tourné une petite vidéo pour montrer comment on fait quand on dort dans la voiture.

 

Une fois qu’on a installé notre « chambre », on a décidé d’aller se mettre plutôt dans une petite rue, pas très loin, parce qu’on trouvait qu’on avait l’impression que le parking était partagé sur plusieurs commerces et que dans ce cas, ce qu’on appelle le « overnight parking » n’est pas toujours autorisé.

Il ne nous a pas fallu longtemps avant de nous glisser dans nos sacs de couchage et de nous fermer les yeux sur ce premier voyage au Canada qui restera à jamais gravé dans nos mémoires…

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *