01 Canada, Notre tour du monde

Jour 2 : Cantons de l’Est


20/08/2018

Après avoir passé la nuit dans le salon de nos hôtes, Sidonie et Amandine, nous avons décidé d’aller nous promener dans les Cantons de l’Est, sur leurs conseils et sur ceux d’une autre voyageuse, Catherine, qui nous avait elle-aussi proposé de nous héberger.

On a pris la route sous un beau soleil et on a apprécié la route et les paysages qui défilaient sous nos yeux.

North Hatley

On a débarqué dans le petit village de North Hatley, première étape de notre trajet. On a l’a trouvé trop mignon avec son petit pont fleuri et son lac. C’est là qu’on a pris notre déjeuner.

cantons de l'est

Note à nous-mêmes à ce moment-là : ne plus JAMAIS acheter de salade toute prête au supermarché au Canada ! On avait opté pour une salade de haricots rouges et une salade de pâtes. Mais les deux baignaient dans leur jus et il y avait plus d’huile qu’autre chose. Pas franchement appétissant… J’ai cru que j’allais tout vomir sur les pieds de Benjamin…

Le point positif, c’est qu’on a pu utiliser pour la première fois nos couteaux suisses-couverts offerts par la mère de Ben. C’est pas très intéressant que je vous le raconte, mais on était content de les avoir emmenés. ^^

Magog

On s’est promené un peu dans la ville avant d’aller voir le village de Magog. Très sympa aussi, dans un autre style. Il y avait un grand lac bordé d’une plage de sable sur laquelle bronzaient quelques personnes.

Est-ce qu’on s’est baigné ? La réponse est non. En fait, on n’était plutôt attiré par le fait d’aller randonner un peu dans tous ces paysages naturels. On a continué un peu plus loin jusqu’à arriver au pied du Mont Orford.

Mont Orford

La journée était déjà bien avancée, mais on s’est lancé dans l’ascension du Mont. La randonnée était annoncée comme facile, alors on n’a même pas pris nos bâtons ! Sauf qu’en fait, je sais pas vraiment où était le côté facile… ^^

J’ai vraiment galéré à monter tout en haut. Benjamin était un peu plus à l’aise que moi, mais il a admis qu’il ne s’attendait pas à ça pour un niveau réputé « facile ». A chaque montée abrupte, il m’encourageait en me disant « allez, dernière ligne droite ! ». Bien sûr, ça ne l’était jamais…

Mais en arrivant là-haut, rouges, transpirant et essoufflés, quelle fierté ! Et surtout quelle vue ! On avait l’impression d’être au sommet du monde. C’était à couper le souffle. On est resté là-haut un moment, juste pour respirer, contempler la vue et se sentir vivant…

Cantons de l'est

On ne s’attendait pas à un tel cadeau après nos efforts. Au final, si c’était à refaire, pour une telle vue, on le referait au pas de course et avec le sourire !

Retour à Montréal

La descente a été bien plus rapide que la montée. Et une fois arrivés au parking, Benjamin m’a laissée conduire la voiture automatique pour la première fois (un peu suicidaire le garçon, vous ne pensez pas ?). J’avais un peu peur de prendre en main l’engin, mais en quelques minutes, je me sentais plutôt à l’aise. J’ai même trouvé que c’était bien plus agréable que nos voitures manuelles.

Avant de faire la route du retour pour retrouver Amandine et Sidonie, on s’est arrêté à un petit supermarché qui nous avait tapé dans l’œil : « le marché végétarien ». On a adoré. Ca ressemblait un peu à notre Grand Frais mais orienté végétarien.

On a fait les courses pour notre périple : du pain et du sirop d’érable pour le matin, des galettes, du fromage de chèvre et de la roquette pour faire des wraps, des nouilles chinoises (sans sauce, c’est important de le noter), des œufs, quelques légumes, des fruits, et une boîte de haricots rouges « au cas où » (qu’est-ce qu’on a pu la traîner pendant longtemps cette boîte… ! ^^).

cantons de l'est

On en a profité pour acheter de quoi cuisiner pour les filles. Et on leur a fait des spaghettis à la crème de champignons et parmesan. On a une fois de plus passé une très bonne soirée avec elles et étions ravis d’avoir fait leur connaissance.

Après cette fatigante journée, nous sommes allés nous coucher le sourire aux lèvres en repensant à tous nos nouveaux souvenirs…

Lire la suite



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *