06 Nouvelle Zélande, Notre tour du monde

Jour 121 – En route pour la Nouvelle Zélande

C’est parti pour 13 h d’avion

Après tout ce stress, c’est un réel soulagement… L’avion est immense et très large. On vole avec Air New Zealand et je crois que c’est le plus bel avion et aussi le plus gros qu’on ait jamais pris. Les sièges sont confortables. On a des oreillers pour le dos et des couvertures. Il y a des écrans avec pleins de films, de musique, de jeux, et des écouteurs.

nouvelle zélande

D’habitude, il y a deux WC par section. Mais là c’est 8 WC par section. Et les WC c’est le luxe. Il y a de la place, des robinets automatiques, c’est propre. On sent clairement la différence avec les vols low cost…

On décolle comme prévu à 23h59. Pas de grève pour nous. Si vous vous demandez quelle est la raison d’un départ si tardif, c’est juste stratégique. On part de nuit pour inciter les gens à dormir. Le vol durait 13 heures et on arrivait à 5h00 du matin, heure néo-zélandaise. Ça permet de limiter un peu les effets du jet lag.

nouvelle zélande

Donc on se met un petit film pendant qu’on nous sert à manger (d’ailleurs les plateaux repas sont mieux que d’habitude), puis on dort pendant environ 9h. Et ensuite on nous sert un petit déjeuner, et on a le temps de mettre encore un ou deux films avant d’arriver.

Le personnel de bord laisse les hublots fermés pour ne pas que le soleil nous perturbe. Le service dans l’avion est vraiment top. On a toujours plusieurs options pour les repas et on peut choisir une option végétarienne.

Le voyage s’est très bien passé, et on a eu l’impression que c’était très rapide. Après toutes les heures et les nuits passées en bus de nuit, on avait l’impression d’être en cinq étoiles…

Arrivée en Nouvelle Zélande

A l’atterrissage, on est tout excité de poser le pied en Nouvelle Zélande. C’est vraiment le pays qu’on attendait le plus ! Et nous y voilà enfin…

En arrivant au niveau de l’immigration, les bornes automatiques refusent de fonctionner avec mon passeport. Alors j’ai la chance de passer à un guichet avec quelqu’un et j’ai un tampon. Benjamin est jaloux !

Ensuite, on retire un peu d’argent, on passe aux WC. Oui, je vous parle de notre passage aux WC, tout à fait ! Parce que cela marque un tournant dans notre aventure : nous pourrons de nouveau jeter le papier WC dans les toilettes ! Après des mois à le jeter à la poubelle, je peux vous dire que ça fait bizarre…

nouvelle zélande

Après ces émotions, on s’approche du passage de la douane. On choisit la file pour déclarer nos affaires de camping.

On avait savonné le dessous de nos chaussures de randonnée et nos bâtons de marche. J’avais un peu peur qu’on nous embête pour plein de choses mais en fait ça passe comme une lettre à la poste. Ils prennent juste notre tente pour l’inspecter pendant 10 minutes (à la recherche d’éventuels insectes) et on ne rencontre aucun problème.

Nous voilà enfin prêts à découvrir un nouveau territoire pleins de promesses.

nouvelle zélande

C’est parti !

En deux temps trois mouvements, on change de puces de téléphone pour utiliser de nouveau nos puces Free Mobile françaises et annoncer à nos proches qu’on est bien arrivé. Et on file récupérer la voiture de location.

On espérait être surclassé (vu qu’on avait réservé la plus petite voiture, qui était la moins chère) mais non. On nous donne exactement le modèle réservé. Tant pis ! La déception peut se lire sur nos visages alors que la femme de l’agence nous explique à un niveau sonore presque inaudible qu’ici on roule à gauche. Mais il y a plus grave dans la vie alors la bonne humeur revient rapidement !

On récupère notre voiture sur le parking de l’aéroport et elle est presque neuve. Ça fait bizarre d’avoir le volant à droite… Après une rapide inspection du véhicule, on prend nos aises, on installe nos affaires à l’intérieur et on choisit notre première destination.

nouvelle zélande

Benjamin est de corvée de conduite le temps que je prenne conscience que la conduite à gauche n’est pas aussi terrifiante que je le pense.

Dans l’avion, on avait lu le code de la route néo-zélandaise donc on avait pris connaissance des nouvelles règles à suivre. Mais malgré tout, j’avais une légère appréhension concernant la conduite à gauche ^^

C’est une nouvelle expérience que nous vivons et ce sentiment de première fois, on adore ça. C’est donc à gauche que partons à bord de notre petite voiture à la découverte d’un nouveau continent…

2 thoughts on “Jour 121 – En route pour la Nouvelle Zélande

  1. Hello !
    Vous verrez on s’adapte très vite avec la conduite à gauche. Et suivant le temps que vous restez dans ce pays, vous penserez aux trajets connus et familiers dans l’autre sens ahah !
    C’est ce qui m’est arrivé en Australie. Quand je m’imaginais conduire en Suisse sur les routes pour aller à l’Université par exemple j’imaginais tout avec la conduite à gauche. C’était fun !

    Enfin bref! Je n’ai pas encore fait la Nouvelle-Zélande mais c’est prévu pour dans 1 année et demi. J’attends avec impatience vos prochains articles! Ce pays a l’air magnifique !!!
    Profitez bien en tout cas 🙂

    1. Bonjour Léonore ! On a vraiment adoré conduire à gauche et on a trouvé que finalement, c’était même plus simple de conduire à gauche qu’à droite =)
      Après quelques coups d’essuie-glace à la place du clignotant, on s’y est fait ^^

      La Nouvelle Zélande nous a réservé des merveilles ! On a adoré <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *